Let the sun out

photo-9

Aujourd’hui un petit tutorat pour ces rideaux de fiiiiiille! Oui, nous sommes en train de préparer la chambre de la petite dernière! Enfin des tons roses, des petits trucs mignons et des objets inutiles! Woohoo!

Dans cette chambre nous avions le problème que la fenêtre a une taille bien spéciale et qu’il n’y a pas la place de placer une tringle de rideaux au dessus. Du coup, il fallait du sur-mesure. Comme c’est super simple et que vous êtes peut-être dans la même situation que moi, voici comment procéder:

1. Mesurez la taille de vos vitres et achetez du tissus en conséquence, tout en prévoyant 1cm de plus sur les côtés, le bas et 3cm de plus pour le haut. Selon le « froufrou » que vous souhaitez au niveau de la tringle, prenez plus ou moins de tissus.
Choisissez un tissus léger, car les tringles sont collées sur votre fenêtre et ne supporteraient pas de poids trop lourd.

2. Achetez une tringle à coller sur vos fenêtres, Là aussi prenez les mesures avant, il y en a de toutes les tailles. Si votre fenêtre est à peu près standard, vous pouvez même en trouver chez IKEA. Ca ressemble à ça:

photo 2-2

3. Coupez deux rectangles égaux de la taille de vos rideaux.

4. Pliez les ourlets d’1cm au fer à repasser sur les côtés et le bas de vos rideaux. Les coudre.

5. Avec le même principe que les ourlets, pliez votre tissus deux fois au niveau de l’endroit où le tissus passera dans la tringle, cela fera environ 3cm, , repassez-le et cousez-le à l’extrême limite. De cette manière vous aurez créé une sorte de tunnel pour passer la tringle.

6. Et voilà, vous avez terminé! Si comme moi vous souhaitez ramener vos rideaux au milieu, il vous suffit de couper deux rectangles dans le tissus restant, de les plier en quatre, de les repasser et de les coudre.

photo 1-2

Tu prends ton sac et on y va!

photo-9

Grand-Fiston va avoir sa toute première rentrée des (mini-)classes cette semaine. Pour fêter l’événement j’ai voulu lui faire son propre sac de petit écolier rien qu’à lui. J’ai trouvé ce tuto extrêmement simple et bien expliqué et en deux soirées c’était fait.

photo-12

J’ai juste ajouté du tissus fortifiant pour les parois externes du sac (Grand Fiston a 3 ans… Faut-il en dire plus sur la maltraitance que vivra ce sac ces prochains mois?) et j’ai également remarqué un tout petit défaut de patron pour le bas du sac. Mais je ne saurais pas comment vous donner des conseils pour l’améliorer et en plus, franchement, ça se voit à peine.

 

En tous cas je suis très fière de moi, car c’est la première fois que je suis un patron et voilà le résultat sur le principal intéressé qui, du coup, ne le quitte plus:

 

photo-11Bonne rentrée à tous!

 

… et il se pavane!

Image

Il y a quelques semaines, j’ai acheté le livre « 60 activités Montessori pour mon bébé » parce que, soyons honnêtes, au début à part les passer du transat au tapis de jeux, du lit au transat et retour sur le tapis de jeux, on ne sait pas trop quoi en faire de ces minus. Eh bien j’ai bien fait, car en fait il y a plein de choses à faire. Mais pour les découvrir je vous laisse acheter le livre, hein. Par contre tout cela demande un peu d’aménagement dans la maison dont ce qui est appelé « l’espace pour l’activité » pour lequel il faut un petit matelas et un grand miroir pour que bébé puisse s’admirer sous toutes les coutures.

Ce qui donne lieu ici à un double tuto (soyons fous!). Le premier pour le miroir. Car pour ma part, il me restait ce vieux miroir IKEA que je trainais de déménagement en déménagement depuis le début de mes études et je ne pouvais plus le voir en peinture:

Image

Et à propos de peinture (subtile transition), j’ai décidé de le peindre pour l’insérer dans le coin Montessori de fiston. Alors pour cela il vous faut: du papier de verre pour poncer le vernis à la main, de la peinture de votre choix, du scotch de peintre et du papier journal pour recouvrir la glace (si, c’est mieux!). Alors pour commencer: on ponce tout le vernis:

Image

(oui, j’étais en bonne compagnie. Il n’y a pas de raison qu’il ne participe pas!). Ensuite vous recouvrez le miroir de papier journal en le collant avec du scotch de peintre et allez-y! Il n’y a plus qu’à peindre. Pour ma part j’ai pris cette couleur ci: oecoplan laque en Silbergrau.

Image

Pour le matelas, j’avais envoyé un mail à Eve Herrmann pour savoir comment elle avait fait le sien. Eve Herrmann c’est la photographe hyper talentueuse du bouquin encensé plus haut et surtout elle fait ce blog génial bourré d’activités Montessori pour ses filles (je suis jalouse, je n’arrive pas à en faire autant avec mes gars. Mais de loin pas). Elle vient de me répondre très gentiment, mais j’avais déjà trouvé une solution entre temps.

Donc j’ai pris deux petits rectangles de  mousse (taille de votre choix) que j’ai mis côte à côte. J’ai acheté du tissus blanc (j’aimais bien le côté motif nid d’abeille du mien) que j’ai plié en deux et que j’ai cousu sur les côtés pour faire une housse de la taille des deux rectangles. Pour les finitions il ne faut pas oublier de faire un ourlet et j’ai ajouté des rubans Petit Pan pour fermer la housse:

Image

… et le tour est joué!

Et pour en revenir à mon titre… J’ai placé mon tout petit sur ce matelas et il a immédiatement essayé de se tourner pour voir son reflet dans le miroir. Il était complètement excité à l’idée d’avoir un pote de jeux si bien fait de sa personne. En gros, je pense que ça le stimule vraiment et je suis très motivée par ce coin activité!

Au lit, Doudou!

Image

Si on demandait son avis à Grand Fiston il passerait son temps et ce, jusqu’à ses 27ans, à suçoter sa tétine et à caresser amoureusement l’oreille gauche de son doudou. 24/24h. Non-stop. Je ne vous dit pas l’effet que ça aurait sur les bancs de l’ENA (en toute modestie bien sûr). Alors pour ne pas lui mettre la honte interplanétaire devant ses copains ministres et parce que, quand même, il a 3 ans le mois prochain, il est temps de se débarrasser de ces deux ustensiles inutiles (enfin au moins de la tétine). Nous avons entendu autour de nous que c’était un cap biiiiien difficile pour tout le monde, cernes et crises de nerfs à l’appui. Alors on a repoussé le problème comme il se doit en trouvant toujours de meilleures excuses « Oh mais il a un rhume », « Oh mais l’arrivée du petit » (la plus valable dans le genre), « Oh mais il s’est fait mal ». Bref…

Alors trêve de politique de l’autruche, on s’y colle. Au moins la journée et en dehors de la sieste (on y va molo). Lors d’un repas nocturne de number two je me suis dit en regardant Doudou que quand même, il nous avait rendu de bons et loyaux services et qu’on ne pouvait pas juste le mettre dans un coin. C’est alors que me vint cette idée de génie (si si): Un lit pour Doudou et la tétine dans lequel ces chers amis roupilleraient toute la journée bien au chaud! Doudou sur le coussin et la tétine dans la poche habilement placée sur la couette.

Image

Sitôt dit, sitôt fait (quelques, oh si peu, heures de sommeil plus tard quand même), on est allé choisir le tissus ensemble. Essayez d’aller dans un magasin où ils sont tous beaux, parce que, de base, les enfants ont un goût plus que douteux. A vous de voir, mais vous risquez de sortir avec un mix de Cars et de Hello Kitty dans vos sacs. Bon et pour les dimensions, les voici:

Le matelas: 98x77cm (vous le plierez en deux), le coussin: 40x52cm (idem), la poche: 29x24cm (aussi) et la couette: 30,5×28,5cm (ne sera pas pliée). Une fois pliés, vos tissus devraient donner ça:

Image

Etape 1: la poche (commençons par le plus simple). Faire un ourlet (comme sur la photo en bas) d’environ 1cm sur ce qui sera le haut de la poche. Ensuite, pliez le tissus en deux, endroit sur endroit et c’est parti.
Image

Etape 2: Placer la poche sur la couette. Epinglez la poche sur la couette où cela vous semble le plus joli (je l’ai mise en bas à gauche pour ma part, voir la photo plus bas). Cela fait, il n’y a plus qu’à coudre la poche en place. Voilà une bonne chose de faite.

Image

Etape 3: Faire un ourlet à la couette. Comme le dit l’énoncé, profitez-en pour faire un ourlet d’1cm au haut de la couette (photo du bas)

Image

Etape 4: Coudre le coussin. Pour continuer avec les choses simples, pliez votre tissus destiné au coussin en deux (endroit sur endroit), épinglez le tout et hop, vous pouvez coudre tout autour… en laissant un petit trou pour retourner le coussin et y mettre du coton, bien sûr. En un deuxième temps, placez votre rembourrage dans le coussin et finalement, fermez le trou à la main. Le coussin est prêt. L’image ci-dessous montre le coussin épinglé avant couture.Image

Etape 5: Placer la couverture sur le matelas. Regardez bien la photo ci-dessous… La couverture est épinglée sur ce qui sera le matelas. Exactement dans la position dans laquelle elle sera une fois terminée. C’est à dire que quand vous regardez votre oeuvre inachevée, les deux tissus sont à l’endroit pour vous. Euh, j’espère bien m’exprimer. Mais la photo devrait être parlante. Une fois la couverture épinglée en place, pliez le tissus de votre matelas en deux, endroit sur endroit (c’est ça, votre couverture est maintenant à l’intérieur du matelas) et vous pouvez coudre. Pensez une fois de plus à laisser une ouverture pour le rembourrage du matelas et pour le retourner. D’ailleurs un fois que vous avez terminé de coudre, faites exactement ça: retournez le matelas (fierté de voir que la couverture tient toute seule), rembourrez-le et fermez le trou à la main.

Image

Etape 6: Fixer le coussin au matelas. C’est l’étapeuuuuh finaleuuuh! Pour que votre lit de Doudou ressemble totalement à la photo plus bas, il ne vous reste plus qu’à fixer le coussin au matelas à la main. Quelques points aux extrémités suffiront. Et voilà! Image

A vous maintenant! J’ai hâte de voir le vôtre! N’oubliez pas de poster une petite photo en commentaire!

« A petit bonhomme pas bien, on fait un Teddy, ben tiens! »

IMG_1548

C’est sur ce nouvel adage d’une grande sagesse que je vous présente TEDDY fait de mes blanches mains hier pour faire plaisir au petit malade. Du coup j’ai pu tester pour vous le livre des doudous à coudre de Marie-Claire Maison qui m’a été offert par une copine.

Alors voilà mon avis sur la question: foncez acheter ce livre, il est vraiment super bien fait et les patrons sont très simples à suivre. J’en veux pour preuve que j’ai pu réaliser cet ours avec Henri Dès à fond dans les oreilles. Donc pas besoin de concentration particulière, vous n’allez pas vous prendre la tête. (D’ailleurs pour la petite histoire, je vous écris à nouveau avec ce cher Suisse en toile de fond… Mon QI baisse à vue d’oeil).

IMG_1553

Le tissus avec les voitures vient de cette super petite boutique en plein centre de Lausanne, pour les Helvétiques d’entre vous. Du coup ça fait un ours viril tout à fait adapté pour un garçon de presque 3 ans féru de véhicules en tous genres.

IMG_1555

Crafty friends

Image

Dans le genre cadeau de naissance utile et super joli, je viens d’en recevoir un super chouette fait des blanches mains de ma copine Elli. Parce que, ne nous voilons pas la face: votre enfant ne sera pas le seul enfant de l’univers à ne pas avoir de maux de ventre après la naissance. Non. Non. Il fera bien comme tout le monde, à plus ou moins grande échelle. Alors autant mettre toutes les chances de son côté (et du vôtre) pour que cela se passe au mieux. Dans la catégorie médecine douce et bien efficace j’ai nommé: LE COUSSIN DE NOYAUX DE CERISES. Oui. Applaudissements en trombe, c’est bien normal.

Bon, les explications pour cette merveille (biiiiiien mieux réussie par MA cops à MÔA) se trouvent ici. Pour ceux d’entre vous qui ne parlent pas allemand (bouuuuh), pas de panique, franchement, avec les photos et le patron vous vous en sortirez trèèès bien. Pour le côté « je l’ai fait donc je connais les failles de ce DIY qui a l’air super simple sur le site mais qui ne marche pas chez moi », Elli précise qu’elle a remarqué que le cou du lapin n’a pas la même taille recto que verso (ça sent l’embrouille) et l’idée de l’initiale du bébé sur le flanc est d’elle. Et elle précise aussi: 10 minutes au four à 100° et au micro-onde 1 à 3 minutes à 600 Watts avec une tasse d’eau dedans pour que les noyaux n’explosent pas (c’est mieux). Voilà! A vous maintenant!

Image