Bientôt la première porte!

IMG_4027

Aujourd’hui, et parce qu’il est encore temps, je voulais vous montrer le calendrier de l’Avent tout simple que j’ai fait pour Grand Fiston il y a maintenant deux ans. Et il tient encore la route! C’est un DIY parfait pour les retardataires, car il ne vous faut pas grand chose:

– Une grande feuille de la taille de votre choix (là c’est une taille poster)
– Du papier cartonné
– Des petits chiffres en bois (mais vous pouvez aussi les écrire à la main)
– 24 boîtes d’allumettes
– Des ciseaux
– De la colle liquide
– Une jolie corde

Et c’est parti:
– Faites le contour de votre grande feuille avec la colle et posez la corde dessus au fur et à mesure. Vous pouvez en profiter pour écrire le prénom de l’heureux élu tout en haut comme ça.
– Découpez vos maisons et tous les autres motifs dans votre papier cartonné et collez-les sur les boîtes d’allumettes. Je vous conseille vraiment de faire ça avant et de ne pas coller tout de suite vos boîtes, car sinon vous risquez d’avoir des problèmes de place (ça sent le vécu).
– Collez maintenant vos boites sur la feuille de manière à ce que le petit « tiroir » puisse coulisser sur le côté:

IMG_4028

– Collez vos chiffres sur le papier cartonné et c’est déjà terminé!

Pour notre part on fait nos parents bobos et on ne veut pas trop que nos enfants mangent du chocolat tous les matins pendant un mois. Donc on glisse des fruits secs dans les petits compartiments et ils sont très contents.

A vous!

Noël arrrrriiiiiive!

photo-9

Le premier week-end de l’Avent arrive, alors il faut s’entrainer à faire les meilleurs Plätzchen de la saison le week-end qui précède ce grand événement. Minute historique: les Plätzchen, connus sous le nom de Braedele en Alsace, sont des petits gâteaux de Noël que nous les Allemands mangeons pendant tout le mois de décembre pour bien se goinfrer déjà en amont du repas du 24. Comme ça, pas de surprises, ce sont bien 23kg que nous avons pris en 1 mois. Oui.

Si vous aussi voulez participer à ce bon plan, voici la recette de base la plus simple pour commencer, j’ai nommé les Butterplätzchen (les petits gâteaux au beurre). Après vous avez des recettes de pro, comme les Zimtsterne (étoiles à la cannelle) et autres Vanillekipferl (petites lunes à la vanille), mais mieux vaut commencer simple. D’autant plus que c’est parfait à faire avec des enfants!

Recette des Butterplätzchen (pour une 20-aine environ)
110g de farine
70g de beurre mou
40g de sucre
1 pointe de couteau de levure
1 jaune d’oeuf
1 pincée de sel

Mélangez tous les ingrédients d’abord au robot, puis malaxez bien le tout à la main.
Roulez votre pâte pour en faire une boule bien compacte et mettez le tout recouvert au frigo pendant au moins 2h.
Préchauffez le four à 200°C.
Sortez la pâte et aplatissez-la à la main sur une surface protégée par du papier sulfurisé.
Prenez vos formes et amusez-vous bien.
Baissez le four à 180°C et enfournez tout pendant 8-10 minutes jusqu’à ce que les petits gâteaux soient bien dorés.

Le tour est joué! Les Plätzchen se gardent jusqu’à trois semaines dans une boîte hermétiquement fermée.

Bon tant pis, on copie

photo-11

Qui ne connait pas ces supeeeeerbes bols de Bloomingville? Vous savez, ceux qu’on aimerait pouvoir entasser dans sa cuisine, à côté des tasses, des assiettes et puis aussi de la théière, tiens. Ne nous refusons rien. Mais bon, comme d’habitude, là où le bas blesse, c’est au moment de payer. Argh! Combien de fois est-ce que j’ai déjà fait un fantasy shopping sur différents sites pour ensuite arriver dans mon panier et tout effacer parce que vraiment, c’est trop cher. Et bien chers amis, la solution la voici, la voilà: il n’y a qu’à faire soi-même (mais oui, il fallait y penser). Alors certes, ce n’est LARGEMENT pas aussi beau que l’original, mais on aime quand même le résultat pour les heures passées dessus et puis, au final, ce n’est pas si mal du tout…

photo-9 - copie 3

Pour ça il vous faut:
– un bol blanc
– de la peinture pour porcelaine (3 couleurs différentes dont une flashy)
– du sopalin
– un pinceau très fin

Si vous souhaitez faire ce motif somme toute très facile, voici comment faire:
– Quadrillez votre bol.
– Ensuite, avec la même couleur, vous appliquez un point à chaque croisement de ligne (c’est ce qui donne cet effet moins mathématique et sympathiquement flou).
– Avec une autre couleur, appliquez un point fans chaque « carré » créé de la sorte.
– Pour finir prenez la couleur flashy avec laquelle vous peignez le bord du haut du bol, ainsi que son pied.

Crafty friends

Image

Dans le genre cadeau de naissance utile et super joli, je viens d’en recevoir un super chouette fait des blanches mains de ma copine Elli. Parce que, ne nous voilons pas la face: votre enfant ne sera pas le seul enfant de l’univers à ne pas avoir de maux de ventre après la naissance. Non. Non. Il fera bien comme tout le monde, à plus ou moins grande échelle. Alors autant mettre toutes les chances de son côté (et du vôtre) pour que cela se passe au mieux. Dans la catégorie médecine douce et bien efficace j’ai nommé: LE COUSSIN DE NOYAUX DE CERISES. Oui. Applaudissements en trombe, c’est bien normal.

Bon, les explications pour cette merveille (biiiiiien mieux réussie par MA cops à MÔA) se trouvent ici. Pour ceux d’entre vous qui ne parlent pas allemand (bouuuuh), pas de panique, franchement, avec les photos et le patron vous vous en sortirez trèèès bien. Pour le côté « je l’ai fait donc je connais les failles de ce DIY qui a l’air super simple sur le site mais qui ne marche pas chez moi », Elli précise qu’elle a remarqué que le cou du lapin n’a pas la même taille recto que verso (ça sent l’embrouille) et l’idée de l’initiale du bébé sur le flanc est d’elle. Et elle précise aussi: 10 minutes au four à 100° et au micro-onde 1 à 3 minutes à 600 Watts avec une tasse d’eau dedans pour que les noyaux n’explosent pas (c’est mieux). Voilà! A vous maintenant!

Image

Avec un peu de doigté…

Image

Cette année j’ai décidé de glisser les cadeaux de noël dans des petits sacs en papier. C’est vraiment plus joli que des tas de paquets avec mille papiers différents et en plus chacun sait où s’asseoir tout de suite. Mais bon, des sacs en papier sans rien dessus, franchement, c’est plutôt tristou. Alors j’ai cherché un peu d’inspiration et j’ai trouvé ça sur etsy:

Image

C’est vraiment trop trop mignon (bravo pour cette belle idée Emily Leong) et super facile à faire. Vous avez juste besoin de peinture à doigts, un stylo noir et c’est parti. Un chouette projet à faire aussi avec des enfants (même si le résultat sera sûrement pas mal plus moche :-))!

« On crèche où ce soir? »

Image

Pas sûre que ce soient les mots exacts de Marie à Joseph, mais aucun témoin oculaire n’est là pour me contredire, alors dans le doute…

Donc cette année, j’ai décidé de (re)faire ma crèche moi-même. « Re », car j’avais déjà tenté l’expérience il y a 2 ans et que les figures principales avaient trouvé le moyen de tomber et de se briser pendant une session de ménage intensif. J’ai eu l’idée il y a donc deux ans, parce que je trouvais que les crèches du commerce étaient vraiment trop moches ou trop kitsch. Il y en a bien qui me tentaient, mais elles n’étaient pas données… Comme celle-ci, incassable, elle, de HABA: cliquer ici. Et puis j’avais décidé que Jésus, lui aussi, avait droit à un body Petit Bateau. Pas question de radiner là dessus.

J’ai donc pensé à faire une crèche en pâte à sel. Pour les recettes, elles courent le web, moi j’ai pris celle-ci. Ensuite il vous suffit de modeler les personnages à votre guise. L’avantage de cette méthode est qu’on peut rajouter plein de monde au fil des années. Pour ma part il me manque clairement des moutons, l’âne et le boeuf et d’autres personnages cruciaux de cette naissance de star. Vous modelez donc le tout, hop, au four et quand c’est bien doré, on sort et on laisse refroidir (bien une nuit). Puis, pour peindre le tout, j’ai utilisé des couleurs Pelikan PLAKA qui tiennent plutôt bien sur cette surface. Là aussi, on laisse bien sécher une journée avant de poser son âne dans le foin.

Image

Et voilà, le tour est joué, vous avez une crèche personnalisée. Alors il ne vous reste plus qu’à y faire bien attention, parce que d’expérience, donc, la pâte à sel, ça casse. Pour l’année prochaine j’aimerais non seulement ajouter des personnages, mais aussi trouver le moyen de faire une jolie maison autour de tout ça. Je vous tiens au courant!

ImageImage

Message in a bottle

Image

Tout d’abord je vous souhaite une BONNE ANNEE! Me voilà de retour après bien des péripéties, un nouveau bébé, des fêtes de noël bien remplies et beaucoup de chamboulements.

Mais je n’oublie pas mon cher petit blog et je vous propose aujourd’hui une idée toute bête à faire avec ou sans vos enfants pour noël prochain. Le mien a fièrement ajouté « la neige » et c’est ce qu’il a annoncé de manière hystérique et à tue tête à chacun des heureux nouveaux propriétaires de ces bocaux.

Image

Il vous faut: de la pâte FIMO, des bocaux, de la super glue et du gros sel (« la neeeeeeeige!! »). Après c’est tout simple: vous créez absolument tout ce que vous voulez avec la pâte FIMO, vous la faites durcir selon les instructions sur le paquet et ensuite vous collez vos figurines au fond de vos bocaux. Un peu de neeeeeeeeige parsemée par une main dodue de petit môme en mal d’activité et le tour est joué!

Image