Coup de coeur: Sofia Clara

Sofia-Clara-cakeVous savez ces voix ronchonnes qui vous disent que les réseaux sociaux clivent, que l’on passe des heures devant son ordinateur et plus avec des « vraies » personnes et patati et patata? Eh bien moi, j’ai un contre-exemple à leur proposer: ma rencontre avec Sofia de Sofia Clara.

Sofia est la jolie et talentueuse tête créative derrière le blog de lifestyle, de cuisine et de DIY www.sofiaclara.com. Et notre rencontre s’est passée comme ça: j’ai vu ses images sur Instagram et j’ai tout de suite adoré son univers clair et coloré. En plus de tout cela, Sofia avait l’air vraiment super sympa, donc je me suis mise à la suivre ni une ni deux. Jusqu’ici rien de plus virtuel, j’en conviens. Seulement voilà, je me suis mise à travailler sur un projet encore top secret dont je vous parlerai d’ici peu (j’espère) et pour le mener à bien j’avais besoin de belles photos. C’est comme ça que Sofia est entrée dans ma vie EN VRAI, pour une bien belle collaboration. Ha! Vous en saurez plus dans quelques semaines.

En attendant je vous invite vraiment à aller voir et suivre son blog et son compte Instagram pour découvrir de délicieuses recettes, des DIYs simples et tellement beaux, ainsi que des bouts de vie en Suisse, où elle habite, et partout ailleurs.Sofia-Clara-energy-bites

La récup’ des souvenirs

IMG_6223.JPGIl y a ces objets de notre enfance auxquels on tient particulièrement parce qu’ils nous rappellent des souvenirs, des odeurs, des bruits… Alors on les garde, on les chérit et quand vient le temps de les réutiliser on se réjouit de les retrouver comme de vieux amis.

L’un de ces objets, pour moi, était mon porte-manteau-train. Qu’est-ce que je l’ai aimé. La première chose que je faisais en rentrant de la maternelle, puis de l’école, était d’y accrocher mon manteau et mon sac et de filer prendre le goûter. Je me souviens de son emplacement exact dans notre entrée, de mes gants qui dépassaient du wagon, de mon écharpe qui glissait tout le temps.

Seulement mon « moi-adulte » n’aimait plus les couleurs de ce train

Alors je me suis lancé dans un DIY tout simple et que j’aimerais partager avec vous pour que vous y pensiez aussi avant de vous débarrasser de vos vieux meubles-souvenirs: J’ai repeint mon porte-manteau. TADAAA. Idée lumineuse s’il en est :-) C’est tout bête, mais le résultat est à mon goût actuel et du coup j’ai pu l’accrocher et le donner à mes enfants.

IMG_6256.JPGPas mal le résultat, n’est-ce pas?

Alors quelques astuces avant de commencer:
1. Nettoyez bien votre objet.
2. Décapez-le soigneusement. J’ai testé un produit décapant en pensant gagner du temps, mais en fait ça fait d’horribles petits boudins de peinture qui sont compliqués à enlever après. Rien ne vaut une bonne vieille machine à décaper ou le papier de verre.
3. Posez une sous-couche de couleur claire.
4. Et c’est parti pour la peinture. Pensez à prendre des couleurs qui flashent bien ensemble de manière à donner du peps à votre création.

Et le tour est joué. Je suis tellement heureuse que le train trône maintenant dans notre entrée et d’y voir pendre les vestes de nos enfants.

IMG_6259.jpgIMG_6253.jpg

Ca avance ou bien?

1610973_1870614329829712_752697543140044108_nBon, je profite de nos avancées dans la chambre de la petite pour vous parler d’une marque que j’adooooooreuh: j’ai nommé Les Contemplatives. Rien de bien neuf, plusieurs d’entre vous connaîtrons déjà, mais dans le doute… Ils font de superbes accessoires pour les chambres d’enfants, dont ce sticker que vous voyez au dessus du lit de la petite. Le sticker est bien plus grand en vrai, puisqu’il fait partie d’une toise pour voir grandir vos rejetons, mais nous avons collé le reste sur un autre mur, donc ce sera pour une autre fois :-)

Ca fait maintenant plus de 3 ans (oui), depuis notre déménagement de Paris en Suisse, que nous trimballons le rouleau contenant notre précieux motif et que nous voulions le coller dans la chambre de Paul Premier, comme dans sa chambre parisienne. Mais voilà, en Suisse, les propriétaires sont adeptes du papier peint et qui dit papier peint dit pas de sticker. Entre temps il y a donc eu Tim Deuxième et c’est donc Petite Puce Troisième qui profitera de notre patience, puisque nous avons changé d’appartement il y a quelques temps et qu’ici, ça colle!

Je suis (bien) moins fan de leurs tissus (c’est dommage, il y avait du potentiel), mais le reste est à tomber! Je vous laisse faire un tour sur leur site et réfréner vos achats compulsifs :-)

Hidden IKEA

littlephantkidsslide1

Je ne sais pas vous, mais nous, quand on s’est installé ensemble, on n’avait pas un rond. Alors on a dévalisé IKEA en se félicitant de tooooous ces meubles que nous avons eu pour le prix d’une chaise design et nous étions bien contents.

Mais voilà, maintenant que je ne suis rien qu’une vile trentenaire, ces meubles m’énervent, tout comme les remarques genre « Haha on se croirait chez nous, on a les même meubles » à chaque visite. Mais ces meubles sont là, nous n’allons pas les jeter et puis d’ailleurs avec l’âge n’est toujours pas venu le budget pour cette petite chaise design.

Heureusement, je ne semble pas être la seule dans mon cas puisqu’aujourd’hui je vous présente pas un, pas deux, pas trop non plus, le suspens est à son comble, mais QUATRE sites qui pimp votre IKEA en un tour de main (et de carte bleue).
Le premier dont est issu la photo ci-dessus, Bemz, change les housses de vos vilains canapés/fauteuils/etc. Ils ont pas mal de tissus vraiment sympa et design (perso j’adore celui de la photo) et on commande ça en ligne bien tranquillou. J’ai bien envie de tenter le coup!
Le deuxième, Creatisto, permet de créer des sortes de stickers pour vos meubles IKEA. Ils ont des designs pas mal, mais la chose la plus chouette: vous pouvez charger votre propre design! Du coup, hop, vous avez une table basse Lack, comme moi, mangée par le lapin et crayonnée par les enfants, qui en un tour de main est totalement personnalisée! J’adore l’idée!
Le troisième, Limmaland, propose des stickers pour transformer ces bêtes étagères IKEA en maison de poupée ou en petit étalage de marchande. Et également des stickers pour les tables, comme Creatisto. C’est complètement axé pour les enfants ici par contre.
Et finalement le quatrième, Superfront, sur lequel on peut commander différents pieds ou même des devantures entières pour tous les meubles. Ca en change complètement le look!

Alors si on combine les quatre sites, avec un peu de chance, ça camouflera tellement bien la provenance de vos meubles que personne ne pensera au Suédois exilé en Suisse en les voyant!

Bon tant pis, on copie

photo-11

Qui ne connait pas ces supeeeeerbes bols de Bloomingville? Vous savez, ceux qu’on aimerait pouvoir entasser dans sa cuisine, à côté des tasses, des assiettes et puis aussi de la théière, tiens. Ne nous refusons rien. Mais bon, comme d’habitude, là où le bas blesse, c’est au moment de payer. Argh! Combien de fois est-ce que j’ai déjà fait un fantasy shopping sur différents sites pour ensuite arriver dans mon panier et tout effacer parce que vraiment, c’est trop cher. Et bien chers amis, la solution la voici, la voilà: il n’y a qu’à faire soi-même (mais oui, il fallait y penser). Alors certes, ce n’est LARGEMENT pas aussi beau que l’original, mais on aime quand même le résultat pour les heures passées dessus et puis, au final, ce n’est pas si mal du tout…

photo-9 - copie 3

Pour ça il vous faut:
– un bol blanc
– de la peinture pour porcelaine (3 couleurs différentes dont une flashy)
– du sopalin
– un pinceau très fin

Si vous souhaitez faire ce motif somme toute très facile, voici comment faire:
– Quadrillez votre bol.
– Ensuite, avec la même couleur, vous appliquez un point à chaque croisement de ligne (c’est ce qui donne cet effet moins mathématique et sympathiquement flou).
– Avec une autre couleur, appliquez un point fans chaque « carré » créé de la sorte.
– Pour finir prenez la couleur flashy avec laquelle vous peignez le bord du haut du bol, ainsi que son pied.

Un petit mot s’il-vous-plaît!

12581407084_2c158c3d78_b

6ab72b662d92c2a8755d8e3bd70bd441

Une amie m’a parlé d’une tradition qu’elle a débuté avec son petit bonhomme il y a déjà quelques années (bon pas tellement d’années, car il a seulement trois ans :-)). Quoi qu’il en soit, il s’agit des « Birthday Interviews ». Le principe est tout simple et tellement chouette: tous les ans, on pose les mêmes questions à nos enfants le jour de leur anniversaire. Et on voit leurs réponses évoluer au fil des années. Il y a pas mal de variantes… Mon amie filme son fils, ce qui fait un beau souvenir aussi. Sinon on peut aussi, en plus, lui demander de se dessiner ou faire une empreinte de sa main…

Dans tous les cas je trouve que c’est une très belle idée qui laisse plein de beaux souvenirs et je vais tenter dès le prochain anniversaire. Il y a des inspirations à la pelle sur Pinterest ou ,  et , par exemple.

Bonne année!

kalender-marlies-2Non, non, je ne suis pas encore devenue sénile. Je sais que nous ne sommes pas encore en 2015. En même temps, on a bien le droit de se souhaiter une bonne année en octobre aussi, j’imagine… Quoi qu’il en soit, je voulais plutôt vous parler de mon toc à moi. Même pas peur d’avoir oublié d’éteindre les plaques en quittant la maison, le bruit des ongles sur un tableau noir ne me fait pas sursauter et je ne range pas mes stylos par taille dans une belle boîte prévue à cet effet. Mon toc est plus d’ordre pratique puisqu’il s’agit de mon CALENDRIER (tindin!). En effet, je ne suis rien sans mon petit calendrier en papier (s’il vous plaît) qui est en même temps ma mémoire et mon pense-bête. Dedans se trouvent tous les anniversaires de mes proches, tous mes rendez-vous et ensuite des choses plus banales comme « penser à imprimer les billets pour le bateau« . Et quelques jours plus tard: « voir si j’ai pensé à imprimer les billets pour le bateau« . Si, c’est vrai. Et mon premier plaisir après l’achat du-dit calendrier est de noter mon adresse devant et de remplir tous les anniversaires. C’est ridicule, mais ça fait des années que c’est comme ça. Déjà à l’école, dans mon horrible carnet Quo Vadis avec des images de surfeurs, je notais tout ça de ma plus belle plume BIC.

Donc autant vous dire que je ne suis rien sans ce petit carnet et que je l’aime d’amour pendant une année. Et que je le choisis avec soin.

L’année dernière j’ai découvert la marque Bindewerk et je suis tombée sous le charme. C’est une toute jeune équipe de têtes bien faites qui créé ça au bord du Chiemsee en Allemagne. J’adore leur design frais, coloré et leurs produits de super bonne qualité (mon calendrier 2014 a l’air comme neuf alors que je peux vous assurer qu’il a été bien malmené). Alors pour cette année, je viens de m’acheter mon calendrier 2015 issu de la nouvelle collection. J’ai craqué sur celui du milieu sur la photo du haut… Voilà d’autres modèles:

notizbuch-marlies-2

notizbuch-alma-2

On peut les commander en ligne sur leur site ou alors, pour les Suisses, ça se trouve aussi au rayon papeterie de Globus. Alors belle année à vous!